Débuter le Pranayama en toute simplicité

Posté le Posté dans Actualités, Théories Des Pratiques

 S’assoir et prendre conscience de la respiration…

Ces pratiques seront dépourvues d’ambition et dénuées de toute intention de performance. Juste gouter, écouter, sentir, palper les mouvements de la vie, et jouer…

Cela peut se faire allongé sur le dos, ou en assise. Commencer par l’observation de la respiration spontanée sans la modifier, notamment repérer l’endroit d’où elle émerge, où elle se résorbe et le trajet de l’air.

Observer les espaces corporels qui se modifient selon les temps de la respiration, et aussi les zones réfractaires, crispées, qui restent immobiles. Laisser la respiration devenir fluide, trouver un rythme régulier, permettre à la pulsation des inspires et des expires de se diffuser au mieux dans les organes  et les muscles, puis allonger l’expiration, l’inspiration, les suspensions en restant dans la zone confortable.

Observer  les pauses naturelles entre l’expire et l’inspire et entre l’inspire et l’expire, et se laisser surprendre par le confort de ces espaces, au point de les prolonger.

Observer les espaces :

Inspire, suspension, expire, suspension ….

Inspire, suspension, expire, s’abandonner…

Inspire, expansion, expire, l’envol …

Inspire, absorption, expire, le repos….

Inspire, exister, expire, rayonner…

Ventre, dos, gorge, et au-delà ….

Ventre, dos, tête et en-deçà ..

 

Rythmer les temps de l’inspire, l’expire et des suspensions, avec les battements cardiaques, en «comptant» les pulsations du cœur sur ses doigts, ou en écoutant un mantra (par exemple celui ci : Brahmanand Swaroopa),  pendant l’inspire, en doublant ce nombre  pendant l’expire et éventuellement pendant la pause après l’inspire.

Japa (répétition) silencieuse du Mantra Hamsa

Ham : je suis,  Sa : l’Absolu, Brahman

Le Hamsa mantra se réfère au léger sifflement émis lors de l’inspiration et de l’expiration.:

Je suis Cela

Mantra inconscient qui accompagne tout être vivant, tout au long de sa vie. Pratiqué consciemment (Ham pendant l’inspire et Sah pendant l’expire),  ce mantra exprime l’évidence de la nature réelle de celui qui répète ce mantra.

So’ham

So : l’Absolu, Brahman, Ham : je suis

Le mantra So’ham exprime l’intention de reconnaitre et d’intégrer  la nature universelle en soi :

Cela est moi.

Le mantra Soham  (So pendant l’inspire, Ham pendant l’expire) répété consciemment à chaque respiration opère l’union des mouvements contraires et résout la tension de la dualité humaine.

 

Kapālabhāti, le polissage du crâne (respiration rapide) :

Inversion du processus naturel où l’expiration est passive et l’inspiration est active.

Rechaka (expire) est rapide et puissant, grâce à la vive contraction du bas ventre vers l’arrière.

Puraka (inspire) est doux et spontané, les muscles abdominaux sont relâchés.

La longueur des expires et des inspires varie entre une seconde et une demi seconde. L’accent est mis sur un tempo régulier et soutenu.

Kapālabhāti s’effectue par cycles, plus ou moins longs, selon ses capacités, sans effort, avec un rythme régulier.

 

Accompagner les mouvements respiratoires avec les Bandha (contraintes internes)