Ashtanga Vinyasa Yoga

Posté le Posté dans Ashtanga Vinyasa Yoga

Ashtanga Vinyasa Yoga

« L’Ashtangānga Vinyāsa Yoga est un système de postures reliées par le souffle.
Il combine un enchaînement régulier de mouvements ordonnés à une attention consciente sur soi-même.
La pratique personnelle et l’auto-observation permettent de cultiver une attitude de non jugement. Cet état pacifique se manifeste par l’attention fixée sur le rythme fluide de la respiration. Cette respiration est le moyen par lequel le corps et l’esprit sont observés, purifiés et transcendés. »

Matthew Sweeney ASHTANGA YOGA AS IT IS

L’Ashtanga Vinyasa Yoga est né sous l’impulsion de Shri K Pattabhi Jois, en Inde du sud.
Il se caractérise par un enchaînement soutenu de postures (Asanas), au rythme de la respiration dite « victorieuse » (respiration Ujjayi).
Les postures sont reliées par des mouvements ininterrompus synchronisés au souffle (Vinyasa).
Tout au long de la pratique le travail des ligatures internes (Bandha) ajoute profondeur et puissance à l’exercice corporel.
La focalisation (Drishti) du regard favorise la concentration de l’esprit et apaise les émotions.

Le terme sanscrit d’Ashtanga signifie Huit Membres
(ashto = huit, anga = phases, membres)
Le terme sanscrit de yoga signifie lier ainsi que contrôle et intégration
(yug = mettre sous le joug, atteler)

L’ Ashtanga Yoga inclus les formes de Yoga respectant les préceptes édictés par Patanjali dans la deuxième partie (= Pada) de ses Yoga Sutra qui traite des moyens de réaliser le yoga : Sadhana Pada (= discipline, pratique) et dans le troisième Vibhuti pada (= les propriétés et les pouvoirs) ou il énumère les « pouvoirs extraordinaires » obtenus par une pratique yogique intense.
Le premier chapitre Samadhi (= la contemplation) Pada définit le Yoga et les mouvements de la conscience. Dans le quatrième Kaivalya Pada (= l’émancipation, la liberté) il explique la maturité et la libération de la conscience.

Patanjali dans les Yoga Sutra décrits les huit membres en temps que pratique purificatrice préliminaire à la voie de la sagesse du discernement :
« Par la pratique des branches du yoga, les impuretés périssent et là se lève la lumière de la sagesse conduisant au discernement discriminant » .
Les cinq premiers membres dictent la conduite à adopter par rapport au monde extérieure et à son corps Les trois derniers membres traitent de la conscience et sont un guide sur la voie de l’ intériorisation .

Dans la plupart des traductions ces huit branches sont décrites de façon linéaire sous forme d’un processus, comme des étapes successives, mais certains les combinent en une spirale créatrice qui propulse le yogi sur la voie de l’unification.

Les Yoga Sutra ont des dizaines de traductions et autant d’interprétations différentes. Les traductions les plus connues et les plus utilisées sont influencées par la religion dominante en Inde, et comportent un aspect moral et social.
Certaines autres traductions minoritaires sont plus influencées par des philosophies non dualistes et donnent aux Yoga Sutra une dimension de quête existentielle.